Accueil

Accueil

left banner

La cuisson au Kamado

une expérience étonnante

Au départ on veut un kamado parce que c’est beau ! Mais très vite cela devient un véritable appareil de cuisine du quotidien qui s’utilise hiver comme été.

La cuisson

On peut s’essayer avec une côte de bœuf ou des saucisses pour débuter mais très vite une fois que l’on commence à maîtriser cet étrange gros œuf, on découvre des saveurs incomparables et surtout beaucoup de possibilités.

Il ne faut pas envisager le Kamado comme un simple barbecue mais comme un véritable four à part entière qui permet de cuire, fumer, mijoter, cuire à la vapeur, bouillir, rôtir,… les aliments, à une température contrôlée. De même, son utilisation ne se résume pas à la cuisson de la viande et du poisson, loin de là… on peut réaliser les mêmes plats que dans un four traditionnel (en fonction des modèles) pains, gâteaux, pizzas, plats végétariens, soupes, fruits, de l’entrée au dessert avec ce petit goût en plus qu’offre la cuisson au charbon de bois.  

La céramique, si elle est de bonne qualité (la marque Big Green Egg est la référence sur ce produit) ainsi qu’un charbon (bio) adapté permettent de conserver la chaleur très longtemps et de réaliser ainsi des cuissons longues à basse température. Cette technique permet de garder tout le moelleux et toute la jutosité des aliments. L’extérieur est croustillant alors que l’intérieur reste tendre. A essayer absolument, le porc effiloché, fumé, cuit pendant 10 heures c’est incroyable !

A contrario, on peut monter plus haut en température que dans un four habituel et ainsi cuire des pizzas en quelques minutes. De plus, avec ce système, pas besoin de tourner la pizza ou la tarte flambée, la cuisson est uniforme.

Le fumage

L’avantage du Kamado est que l’on peut fumer à chaud comme à froid. Pour fumer à froid on enlève tous les accessoires du Kamado, on place la spirale avec de la sciure au fond de l’œuf qui une fois fermé sert de fumoir.

Pour fumer à chaud on place le produit saumuré sur une grille, on ajoute des copeaux (Smokey Olive Wood a une offre très variée) mouillés sur les braises et on surveille la température désirée grâce au manomètre, l’ouverture du bas et la cheminée du haut servant quant à elles au réglage de la température.

Pour en savoir plus lire notre article sur le fumage

"Une fois que l’on commence à maîtriser cet étrange gros œuf, on découvre des saveurs incomparables"

Quel Kamado choisir ?

Idéalement si vous avez une terrasse, prenez-le sur roulettes soit avec un chariot soit avec une table   selon les modèles. Cela permettra de l’orienter en fonction du vent et ainsi d’attiser les braises mais aussi en cas d’averse de se mettre à l’abri avec son œuf.

Et si vous ne disposez que d’un balcon, pas de problèmes,  il existe des petits modèles à poser qui font parfaitement le job.

Retrouvez ici les modèles que propose Big Green Egg.

Les accessoires indispensables pour débuter :

-          Un conveggtor. Il permet de faire une barrière entre le charbon et le produit à cuire; indispensable pour toutes les cuissons indirectes.

-          Une sonde pour prendre la température à cœur.

-          Une grille en fonte pour marquer les viandes notamment

-          Du charbon de bonne qualité

-          Des allumes feu

-          Un racloir pour enlever les cendres et optimiser le flux d’air.

 

Voilà un appareil culinaire original, convivial, facile à prendre en main, que l’on peut utiliser toute l’année et qui offre tellement de nouvelles saveurs, on devient vite addict !

Bonnes nouvelles expériences !

Par Anne

Faites passer le message !